Le bunker de commandement d'Erika 2




Portant le numéro 7, cet ouvrage d'une superficie de 70m² environ est presque totalement enterré. Il ne possède pas de système de défense interne ou rapprochée. Sa dalle de couverture et ses murs extérieurs de 2 mètres d'épaisseur lui assurent une protection efficace contre les bombardements.
Couronnés de crochets métalliques pour l'accroche des grillages de camouflage, ils sont recouverts d'un enduit hydrofuge.
Situé en zone humide, les parties inférieures des murs située sous les remblais sont protégées par un parement de parpaings en béton, un traitement goudronné et un drainage assuré par de grosses pierres empilées.
Différents puits dédiés contribuent à drainer les eaux plus en profondeur. L'un d'eux est situé devant la porte d'entrée.

L'accès se fait par un escalier composé de 16 marches qui fait face à une lourde porte portant le chiffre 7 et une cloison dormante amovible. Elles sont toute deux réalisées en bois et donnent accès à l'entrée de 16m².

Une double porte donne ensuite accès à la pièce principale d'une superficie de 52m².
Une niche située immédiatement à gauche de l'entrée accueille un lavabo surmonté d'un miroir.
L'éclairage électrique est assuré par 5 globes en opaline vissés sur des socles en céramique.

Sur la droite, un local de 5,2 m² assure la ventilation de l'ouvrage.
Fermé par une double porte en bois, il est équipé d'un éclairage sommaire fixé sur le mur. Un ventilateur spécifique aspire l'air depuis la gaine d'aspiration longeant la pièce principale puis le rejette dans l'entrée.

Perpendiculaires au mur nord, 2 cloisons en bois permettent de segmenter partiellement la pièce principale en 3 alvéoles.
Chacune d'elle est reliée aux 6 abris supportant les 3 paires d'antennes d'émission.
Un bloc d'alimentation mural est dédié à chacune d'entre elles.

Parallèle à la pièce principale, le couloir technique de 12 mètres de long et de 60 cm de large est accessible par la sortie de secours. Il donne accès aux 7 passages de câbles qui relient les tranchées techniques de la pièce principale à la terre par l'intermédiaire de fers plats et aux autres bunkers par l'intermédiaire de câbles électriques, coaxiaux ou téléphoniques.